Mais d’où vient ce nom (de pays) ?

28 octobre 2020

Notre globe terrestre compte au total 196 pays. Mais comment toutes ces nations ont-elles déniché leurs 196 noms ? En faisant référence par exemple à Venise (Venezuela) ou à Rome (Roumanie). Mais ce n’est pas le seul moyen... Découvrez cinq méthodes fiables dans l’art de baptiser un pays.

1. Peuple ancien (Belgique et France) 

À l’époque de l’empereur romain Auguste, une tribu celte vivait dans nos contrées. Sur le plan administratif, les Romains rassemblèrent ces « Belgae » dans la province « Belgica ». Au quinzième siècle, les humanistes donnèrent une nouvelle signification aux termes Belgium et Belgae, qui qualifiaient alors tous les habitants des Pays-Bas. Mais après la déclaration d’indépendance belge en 1830, ce terme ne fut plus utilisé que pour désigner les habitants de la partie sud. Le mot « France » fait lui aussi référence à un peuple ancien. Nous parions que vous avez deviné lequel : les Francs.

2. Faune et flore typiques (Italie et Espagne) 

Lorsqu’on découvre une nouvelle région, mieux vaut avoir un nom approprié pour y faire référence. Pour trouver ce nom, vous pouvez vous baser sur les plantes et les animaux locaux. L’Italie est un bon exemple : en grec ancien, « Italia » signifie « le pays des veaux ». L’Espagne, quant à elle, tient son nom des Phéniciens. Les lapins qui proliféraient de l’époque leur rappelaient les damans (mammifère ressemblant à un lièvre), « i-saphan-im » en phénicien.

3. Caractéristique géographique (Pays-Bas et Liechtenstein)  

Comme la majorité des Pays-Bas se situent sous le niveau de la mer, leurs habitants sont devenus les meilleurs bâtisseurs de digues au monde. Cette caractéristique géographique a aussi inspiré le nom du pays, aussi bien dans la langue d’origine (« neder » fait référence à ce qui est en bas) que dans sa traduction française. Le nom du petit état qu’est le Liechtenstein aurait-il lui aussi été trouvé dans une classe de géographie ? Dans ce pays dont la langue officielle est l’allemand, « licht » signifie « clair, brillant » et « stein » veut dire « pierre, roc ». Et c’est exactement le paysage qui s’offre aux yeux : la principauté s’étend sur un imposant et somptueux flanc montagneux.

4. Hommage (Amérique et Nouvelle-Zélande)  

Qui a découvert l’Amérique ? Il y a de fortes chances que vous répondiez « Christophe Colomb ». Mais lui-même a soutenu jusqu’à sa mort qu’il avait trouvé un raccourci vers l’Asie. Amerigo Vespucci fut l’un des premiers à comprendre qu’il s’agissait d’un tout nouveau continent. Et c’est pour lui rendre hommage qu’« Amerigo » servit de base pour le nouveau nom : Amérique. De l’autre côté du monde, quelques Néerlandais découvrirent de gigantesques îles au-delà de l’Australie. Elles furent baptisées du nom de leur province – la Zélande – en leur honneur.

5. Marketing rusé (Groenland et Canada)  

Un pays sans habitants ni touristes ne fait pas la richesse de ses autorités. C’est pourquoi certaines personnes empruntent parfois des voies étranges dans l’art de baptiser un pays. Au Groenland, par exemple, presque tout est blanc comme neige. Le nom évocateur qui fut donné à cette nation avait probablement pour but d’attirer les amateurs d’espaces verts. Quelle douche froide en arrivant sur place ! Le Canada est un autre nom à double sens. Il fait en effet référence au mot indien « kanata », qui signifie « village » ou « bourgade ». Amusant quand on sait que le Canada est le deuxième plus grand pays du monde...

Trouvez le nom idéal pour votre pays  

Vous avez du mal à trouver un nom de pays inspirant ? Contactez sans attendre les experts linguistiques d’ElaN. Ils vous aideront volontiers, et rapidement, à imaginer un nom qui en jette. Il ne vous restera ensuite plus qu’à trouver un morceau de terre libre sur la planète pour y ériger votre nation. :-) 
Contactez-nous et trouvez le nom idéal de votre pays.