Shakespearefragilisticexpialidocious

23 avril 2021

Petit quiz : quel est l’adjectif le plus utilisé en anglais ? Yes, « good ». Et quel est le nom commun le plus employé ? Roulement de tambour … « time ». Combinez les deux et préparez-vous à une bonne dose de « good times ». Car en cette Journée de la langue anglaise, qui est aussi le 457e anniversaire de la naissance d’un certain Shakespeare, nous donnons une English touch à cet e-flash !

L'anglais est everywhere

Notre Terre compte 335 millions de locuteurs natifs et 840 millions de personnes qui savent se débrouiller correctement en anglais. Vous pouvez lâcher ces chiffres pour briller en réunion, mais sachez que l’anglais n'est « que » la troisième langue mondiale. Yes my dear ! L’espagnol occupe la deuxième place et le mandarin caracole en tête avec un milliard de locuteurs natifs. Revenons plutôt à l’anglais, une langue officielle dans 94 pays et régions indépendantes. Mais aussi étonnant que cela puisse paraître, ce n’est pas la langue officielle des USA. Le pays de l’Oncle Sam n’a jamais proclamé légalement de langue officielle. Ce qui n’empêche pas que l’on vous comprendra partout si vous parlez anglais. Sure thing !

Volubile Shakespeare

Le sujet porte à discussion, mais selon le très respectable Oxford Dictionary, l’anglais compte au moins 500.000 mots. Un nouveau terme fait son apparition toutes les deux heures, soit quelque 4000 nouveaux mots chaque année. Et c’est sans compter ce bon vieux Shakespeare. À lui seul, il a enrichi la langue de 1500 nouveaux mots et expressions. To name but a few : fair play, assassination, manager. Autant de mots qui ont été traduits ou utilisés tels quels dans la langue française. Les anglicismes ? Une never-ending story...

Cours accéléré de survie en anglais

Shakespeare se retournerait dans sa tombe s’il nous entendait, mais l’anglais peut être extremely simple. Si vous connaissez 1000 mots bien choisis parmi les 500.000, vous pourrez vous faire couramment comprendre, I et you étant les plus utilisés. Saviez-vous par ailleurs que la langue anglaise se compose à 11 % de la lettre ‘e’ ? Pour le reste, c’est au petit bonheur la chance, car il n’existe pas d’organisme officiel, comme notre Académie française, pour contrôler le développement de la langue. Et ce, alors que 80 % de toutes les informations en ligne sont en anglais. Bref, une bonne connaissance de l’anglais est un must pour les archéologues linguistiques du futur. :-)

ElaN assure votre future image

Vous préférez éviter que ces archéologues retrouvent un anglais bancal sur votre hard disk dans quelques centaines d’années ? Confiez vos textes à l’expertise shakespearéenne de vos whizzkids d’ElaN. Avec un peu de chance, on parlera encore de vos écrits dans 457 ans.

 

> Choisissez un service de traduction qui en dit long !