Traductions : prix à la ligne, au mot ou au caractère ?

16 novembre 2016
Si vous souhaitez faire traduire un texte, vous vous demandez certainement combien cela vous coûtera. Comment calculer le prix ? Devez-vous vous baser sur le nombre de caractères, de mots ou de lignes ? Cette question est on ne peut plus pertinente.

Évitez les discussions à propos de la longueur des mots.

Le client tient à ce que le prix total soit le plus bas possible, tandis que le traducteur entend être correctement rémunéré pour son dur labeur. Chaque partie cherche des arguments pour imposer son point de vue. Des discussions banales sur la longueur des mots ne tardent généralement pas à surgir. Il sera par exemple reproché au traducteur d'avoir utilisé des termes lourds, qui nuisent à la lisibilité du texte. En appliquant un tarif au mot (et non au signe ou au caractère), vous évitez ce type de problème. 

Un prix au mot offre la plus grande transparence.

Si vous convenez d'un tarif au mot pour une traduction, vous savez directement à quoi vous en tenir. Le client connaît le montant de la facture au préalable et le traducteur sait que le prix ne sera pas remis en question ultérieurement. Aucune distinction n'est faite en fonction de la longueur des mots. De même, les espaces ne sont pas prises en compte. En outre, vous pouvez utiliser un traitement de texte ou une application en ligne pour compter facilement le nombre de mots. Impossible de faire plus transparent ! 

Basez-vous sur le texte source.

Le nombre de mots du texte source déterminera évidemment le prix total. Pourtant, certains traducteurs ou bureaux se basent sur la traduction pour le fixer. C'est ainsi que naissent parfois des discussions au sujet d'une facture. Le traducteur risque d'être accusé d'avoir fourni une traduction inutilement circonstanciée. En vous basant sur le texte source, vous étouffez dans l'œuf ce genre de différends. 

Un tarif au caractère donne une fausse image.

Notez que si vous réclamez un tarif au caractère ou au signe pour une traduction, vous donnerez rapidement au client l'impression d'être particulièrement avide. Il pensera en effet que vous tenez à être payé(e) pour la moindre manipulation. C'est un peu excessif ! Même si ce n'est que psychologiquement, un tarif au mot donnera une impression plus raisonnable à un client potentiel. 

Offre sur mesure ?

Besoin d'une traduction ? Prenez contact avec Johan Noël.
Il se fera un plaisir de vous aider !

 

E-mail : johannoel@elanlanguages.com

 

Tél. : +32 (0)11 49 04 68