Dites-le avec des fleurs

21 juin 2021

Un brin de nostalgie : dans le temps, il fallait pédaler 290 km à s’en arracher les poumons pour être le premier à franchir la ligne d’arrivée. Et quand vous étiez sur la plus haute marche du podium, une jeune fille venait agiter un bouquet de fleurs sous votre nez. Les fleurs ont disparu. Et les jeunes filles qui les apportaient sont en voie d’extinction. Mais les histoires joyeuses et hautes en couleur demeurent. Suivez Maya l’Abeille dans son périple au pays du nom des fleurs. 

Glaïeul : ils sont fous ces Romains

Glaïeul vient du latin gladius qui signifie « glaive ». Un gladiateur est donc ... un lutteur qui manie le glaive. Au Colysée, les gladiateurs vainqueurs étaient couverts de glaïeuls après avoir donné le coup de grâce à leur adversaire. Encore aujourd’hui, l’expression « la mort ou les glaïeuls » est utilisée en néerlandais dans le cyclisme. Le glaïeul doit son nom à la forme d’épée de ses feuilles.

Tulipe : Flower Power avant la lettre

Les hippies n’étaient pas les seuls à porter des fleurs. Dans les années 60, les fleurs donnaient plus de poids à leur message de paix et d’amour. Au XVIe siècle déjà, les sultans de l’Empire ottoman devançaient les hippies. Ils portaient la tulipe sur leur turban. Très populaire à l’époque, la tulipe symbolisait le pouvoir et la richesse. Et comme les tulipes ressemblaient beaucoup au turban d’origine, leur nom vient du mot persan « tulipan » qui signifie turban.

Une orchidée ? C’est un garçon !

Avez-vous déjà essayé de garder une orchidée en fleur ? Pas évident ! Surtout si vous partez d’une graine. Parce qu’elle ne germe qu’en interaction avec certaines moisissures. Le philosophe grec Théophraste chérissait déjà cette fleur pendant son temps libre. Il lui donna le nom d’orchis, qui signifie « testicule » en grec. Les racines tubéreuses de sa fleur préférée lui faisaient penser à ces témoins de la virilité. Et il n’était pas le seul, car les femmes superstitieuses mangeaient des racines d’orchidée dans l’espoir de donner naissance à un garçon.

Hortensia : l’amour comme source d’inspiration

Le nom hortensia a une origine quelque peu fleur bleue. C’est le botaniste français Philibert Commerson qui, en 1771, donna à cette fleur le nom de sa maîtresse de l’époque. Mais il est également possible que le nom ait été inspiré par des dames de ... la fine fleur. L’homme entretenait en effet des liens étroits avec Hortense de Nassau, fille du prince de Nassau, avec qui il revint d’expédition botanique. Quelle bonne chose ce voyage d’étude ! :-)

Faites une fleur à votre communication avec l’expertise d’ElaN

Soyez un responsable de la communication à qui l’on jette des fleurs, en confiant vos textes et traductions aux abeilles ouvrières d’ElaN. C’est le chemin le plus court vers une communication haute en couleur qui sera accueillie comme une fleur par votre public cible.

 

> Optez pour nos services linguistiques et voyez la vie en rose !